Covid-19 : Comment les professionnels de l’event contribuent à l’effort national

     

    Prestataires, sites d’accueil, free-lances, traiteurs, institutionnels, annonceurs etc. Ils s’impliquent aux côtés du gouvernement, des territoires et des professionnels de santé pour aider et soulager. Quelques exemples d’actions solidaires… 

    Si l’on doit retenir une seule bonne nouvelle de cette crise du Covid-19 – avec la baisse remarquée des pollutions – c’est le formidable élan de solidarité qui anime la majorité d’entre nous. En France comme à l’international, les dons de temps, d’argent, de matériel se multiplient. Des démarches collectives ou individuelles qui participent à redonner le sourire et à trouver des solutions d’entraides. Les professionnels de l’événementiel, rompus aux problématiques logistiques et organisationnelles, et sachant réagir avec réactivité, ne sont pas les derniers à être montés au créneau pour proposer leurs expertises.

    Les prestataires techniques et sites d’accueil

    Fermés depuis plusieurs semaines, les centaines de milliers de mètres carrés vacants des parcs expo sont disponibles pour notamment accueillir des centres de dépistage du Covid-19 pour le personnel hospitalier ou les personnes à risque. Au lendemain de l’annonce de l’annulation du 73e Festival international du film, le Palais des festivals de Cannes s’est transformé en centre d’accueil et d’hébergement pour les sans-abris. Depuis le 21 mars, la Brest Arena accueille un centre de consultations médicales. A Metz, le centre de congrès Robert Schuman reçoit durant le confinement les enfants du personnel soignant, quand le parc des expositions est mis à la disposition des hélicoptères pour acheminer des malades en Allemagne. Même mobilisation sur Paris Expo Porte de Versailles où le site d’exposition de la Capitale abrite désormais un camion de dépistage réservé aux soignants. Un dispositif de Viparis étendu également aux sites de Paris Le Bourget et Paris Nord Villepinte. Autre exemple encore à Bordeaux. La cité girondine prévoit de son côté d’accueillir sur le site du Hangar 14 un centre dédié à l’aide alimentaire pour étudiants isolés. Autant d’initiatives qui répondent à l’appel de la Fédération des métiers de l’événement UNIMEV. Cette dernière s’était en effet adressée au Premier ministre Edouard Philippe le 17 mars pour offrir les services de ses adhérents. Une lettre signée d’Olivier Roux, président d’UNIMEV, au lendemain de l’appel à la mobilisation générale formulée le 16 mars au soir par le président de la République. Le Synpase et les prestataires techniques du spectacle et de l’événement ont également développé leur plateforme d’entraide. Prestataires Solidaires permet ainsi de déposer des demandes pour des services tels que l’alimentation en énergie, la fourniture de structures éphémères, des apports logistiques ou de manutention, etc.

    www.covid-prestataires-solidaires.fr 

    Les hébergeurs ouvrent leurs portes

    Le groupe Accor s’est doté d’une plateforme nationale pour mettre à disposition ses chambres d’hôtels pour le personnel soignant et des populations défavorisées. Gîtes de France s’engage également auprès du personnel soignant en mettant à sa disposition des hébergements pendant et après la crise sanitaire, de préférence à proximité des hôpitaux du territoire. Airbnb annonce plus de 5 000 logements gratuits proposés par les particuliers dans toute la France et environ 11 000 nuitées réservées en une semaine par des personnels soignants et travailleurs sociaux. Egalement à l’arrêt, les croisiéristes tels que MSC se disent prêts à mettre à la disposition du gouvernement certains navires pour les transformer en hôpitaux militaires. Enfin, depuis son village de Serre-Chevalier, le Club Med fait don de nourriture pour la Croix-Rouge et de masques chirurgicaux pour les centre hospitaliers et les Ehpad de la région.

    Mobilisation des freelances

    Instantanément impactée par l’arrêt de l’activité événementielle, la communauté des freelances n’en a pas baissé les bras pour autant. Ainsi, la plateforme Free&Dispo a rapidement vu le jour grâce à la réactivité des intéressés. L’idée initiale : adresser un message positif au secteur en ne restant pas inactif. « On est tous dans le même bateau mais il faut rebondir et aider ! » témoigne Elise Pichon de la plateforme Freelandise, à l’initiative du projet d’entraide. Une vingtaine de frees ont ainsi conçu dans un temps record la plateforme Free&Dispo, dédiée aux ONG, institutionnels et associations devant répondre à une problématique de communication ou d’action face à l’épidémie de Covid-19. Une prise en charge bénévole et très rapide du brief donne lieu ensuite à une réponse pilotée par des binômes responsable de chaque chantier. A date, ce sont déjà 600 freelances de l’event, dont un certain nombre à l’étranger, qui proposent leurs services bénévolement. « On a déjà une vingtaine de prestataires qui nous ont proposé de prêter des structures éphémères comme Ephémère Square ou Fugu, du matériel technique comme Leni ou Novelty, des espaces de stockage, des camions, etc. Nous comptons aussi des standistes, des décorateurs, des imprimeurs et même un imprimeur 3D pour réaliser des embouts de respirateurs ! » précise pour sa part Agathe Sammut, fondatrice de Comeeti impliquée églement dans Free&Dispo.

    www.freeetdispo.org

    Restaurateurs et traiteurs poursuivent le service

    Dès le lendemain de leur fermeture, les restaurants ont largement distribués leur surplus alimentaires à des ONG, des associations ou des particuliers. Ceux qui ont réussi à maintenir un semblant d’activités grâce à la vente à emporter se mobilisent régulièrement pour servir gratuitement des repas pour le personnel soignant des hôpitaux. Ceux de l’AP-HP peuvent ainsi bénéficier de livraison surprise de plateaux-repas qui viennent de restaurants ou de traiteurs. Une touche de douceur qui va être amplifiée par les 320 grands cuisiniers de France venus renforcer le dispositif, à l’initiative d’Alain Ducasse. Même les célèbres pâtés en croûte de l’Elysée du chef Guillaume Gomez ont été expédié aux personnels de l’hôpital Percy de Clamart. Les sans-abris ne sont pas oubliés dans les distributions de nourriture. Fermé depuis le confinement, le Refettorio Paris a obtenu l’autorisation de rouvrir ses cuisines pour préparer ses repas. L’artiste JR a d’ailleurs fait un appel via les réseaux sociaux afin de récupérer des sacs plastiques et des contenants pour assurer la distribution. La contribution des traiteurs passent également par l’apport de masques, charlottes, blouses et sur-chaussures, à l’instar de Fleur de Mets qui a fait don de ces matériels à sa clinique voisine.

    Et du côté des annonceurs grands comptes…

    Pour pallier le manque de masques, nombreuses sont les entreprises qui ont données tout ou partie de leur réserve. Certains grands groupes, comme LVMH, on modifié leurs lignes de production pour en produire rapidement en grand nombre. Décathlon offre la totalité de ses stocks de masques Easybreath aux hôpitaux, des masques qui peuvent par ailleurs être reliés à des respirateurs. Les groupes du CAC 40 à l’instar de Renault, PSA, Michelin, Valeo, Air Liquide ou encore Dassault contribuent à « l’effort de guerre » en produisant en urgence des respirateurs. Au delà de ces grands groupes, ce sont des milliers de PME et TPE qui apportent leur savoir-faire et/ou matière première pour supporter les pouvoirs publics dans le combat contre le coronavirus.

    Bravo pour toutes ces initiatives et toutes les autres non citées ou à venir !

     

    • Laurence Rousseau

      directrice de la rédaction

      Aux commandes de la marque Meet In depuis 2000, Laurence poursuit l'analyse de l'univers de la rencontre événementielle pour lui donner sa juste résonance médiatique.

    • Voir les commentaires (0)

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Ads

    ABONNEZ-VOUS À

    NOTRE NEWSLETTER

    Nom

    Prénom

    Fonction

    Secteur

    Pays

    Email

    Merci, votre inscription a bien été prise en compte.

    ABONNEZ-VOUS À

    NOTRE NEWSLETTER

    Nom

    Prénom

    Fonction

    Secteur

    Pays

    Email

    Merci, votre inscription a bien été prise en compte.