« Il faut montrer que l’usage est au centre de la réflexion événementielle »

Rodolphe Roux

A l’occasion de ses ateliers mensuels, LEVENEMENT l’asso a cédé la parole à Rodolphe Roux, Chief Digital Officer de Wiko Mobile. Ce spécialiste de l’innovation a bousculé l’auditoire tout en lui offrant des leviers pour innover.

Directions marketing qui naviguent à vue dans un processus décisionnel incertain, impératifs liés à la transformation digitale des entreprises, apparition de nouvelles cibles telles les Millennials – le nouveau Graal du marketeur -, clients devenus experts : tout le monde a pris conscience de la nécessité de bouger et d’évoluer mais reste bloqué par la peur de se tromper. Ainsi planté le décor, Rodolphe Roux, le Chief Digital Officer de Wiko Mobile (ancien directeur marketing du groupe Pierre & Vacances) y est allé de ses conseils auprès des agences d’événements réunies à l’invitation de EVENEMENT l’asso.

Un enjeu est 5 défis

L’enjeu aujourd’hui, pour la majorité des annonceurs, c’est d’aller toucher les Millennials. Ce concept tarte à la crème qui englobe des profils très différents, mais qui fait office d’injonction pour les directions marketing/communication. « Il faut donc que les agences événementielles soient en capacité de répondre à ce nouvel impératif. Non pas parce que les Millennials sont des consommateurs mais parce que ce sont les jeunes qui inventent le monde d’aujourd’hui » indique Rodolphe Roux.

Comment je me réinvente ?

Pour les agences, il faut donc se positionner comme pertinent auprès de cette cible pour séduire les annonceurs. « Mais si vous voulez aider vos clients à séduire les jeunes, il va falloir les aider à repenser tout d’abord leur modèle et à ne plus faire comme avant » prévient Rodolphe Roux. Un conseil qui s’adresse aussi aux agences elles-même si elles ne veulent pas se faire uberiser. Aider les marques à se réinventer, est l’un des défis que les agences de publicité ne sont pas aptes à relever, alors que les agences d’événements sont en contact réels avec les publics.

Deuxième défi, penser mobile, qui plus est pour toucher les Millennials et pour faire vivre une expérience en live. « Demain, nous aurons peut-être des accueils sur événements gérés via Google Home ». Il faut inclure des solutions mobiles dans les reco, même si les clients ne l’ont pas demandé.

Troisième défi, le rapport à la consommation. « Les nouvelles générations ne sont plus dans un challenge du pouvoir d’achat mais dans celui du vouloir d’achat » nous dit notre orateur. Il faut donc intégrer cette donnée dans les événements, penser services, micro-paiements, etc. Autant de leviers pour se démarquer et qui montre que l’usage est au coeur de la stratégie événementielle.

« Les budgets marketing/com’ ne sont plus sanctuarisés »

Quatrième défi, se réinventer. Compétition, ultra-sollicitation, nouveaux entrants, accélération du business… « Nous sommes à l’ère de la zaraïsation de l’entreprise, comme la marque de vêtements qui sort de nouveaux modèles tous les deux mois, il faut sans cesse se réinventer et occuper le terrain ». Du coup, les budgets marketing/com et événementiels ne sont plus sanctuarisés avec pour impact pour les agences de devoir penser les événements les uns après les autres.

Enfin, l’entreprise de demain c’est celle qui sait raconter des histoires. Les exemples sont nombreux et fameux de nouveaux entrants avec un story-telling puissant – pas forcément véridique d’ailleurs – qui s’ancre dans l’esprit des consommateurs. Et qui sont selon Rodolphe Roux les agences les mieux à même de raconter ces histoires ? Les agences événementielles évidemment. Elles devront également être capables d’être techno-centrées pour accompagner leurs clients dans leur transformation digitale.

Un ensemble de recommandations qui fait dire à Rodolphe Roux que le challenge aujourd’hui est de faire de la communication non plus 360 mais 365, à savoir tous les jours de l’année. Un vrai challenge donc…

 

  • Laurence Rousseau

    directrice de la rédaction

    Aux commandes de la marque Meet In depuis 2000, Laurence poursuit l'analyse de l'univers de la rencontre événementielle pour lui donner sa juste résonance médiatique.

  • Voir les commentaires (1)

  • roux

    tres bon article qui resume parfaitement mes propos @rodolpheroux

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Ads

Vous Aimerez Aussi

Route du Rhum

CWT Meetings & Events au départ de la Route du Rhum

L’agence CWT Meetings & Events vient d’être désignée agence officielle pour l’hébergement et les ...

salon du Bourget

Exposer sur un salon, ça s’apprend

Les Campus Exposez, créés par nos confrères de La Gazette des Salon, proposent des ...

pavillon Cambon

AccorHotels entre au capital de Potel et Chabot

AccorHotels, Edmond de Rothschild Investment et le management du groupe Potel et Chabot annoncent ...

ABONNEZ-VOUS À

NOTRE NEWSLETTER

Nom

Prénom

Fonction

Secteur

Pays

Email

Merci, votre inscription a bien été prise en compte.

ABONNEZ-VOUS À

NOTRE NEWSLETTER

Nom

Prénom

Fonction

Secteur

Pays

Email

Merci, votre inscription a bien été prise en compte.