Heavent Meetings 2017 : ce qu’il faut en retenir

    Heavent meetings

    Fort de son programme acheteurs et ses rendez-vous pré-programmés, Heavent Meetings renforce au fil des éditions sa position de rendez-vous d’affaires incontournable. De quoi inspirer un positionnement européen à son organisateur WeYou Group. 

    Nouvelle édition pour Heavent Meetings au Palais des Festivals à Cannes et toujours une participation qui suit, tant côté acheteurs qu’exposants, au point d’éclipser le rendez-vous parisien du mois de novembre. Moins salon que rendez-vous d’affaires, Heavent Meetings assoit en effet son succès sur son programme de rendez-vous acheteurs invités et ses déjeuners d’affaires qui a attiré cette année quelques 450 exposants. Un programme dense à raison de rencontres sur stand en one-to-one de 20 minutes, des rendez-vous pas toujours honorés par des acheteurs français manquant quelque peu de disciplines par rapport aux hosted-buyers des salons internationaux. A noter également que, outre le partenariat actif de l’association Lévénement, Heavent Meetings peut désormais compter sur le soutien de l’Unimev qui se veut un partenaire promotionnel et de contenus sur l’événement cannois mais aussi l’édition parisienne.

    Des prestataires techniques toujours en bonne place

    Match Event, Eurydice, MVision, VLS étaient de la partie quand Novelty et Videlio investissaient les terrasses de la salle d’exposition reconverties pour l’occasion en espaces privatifs. Les deux marques ont profité de leur large stand pour faire des démonstrations de mapping 3D sur objets dont l’effet est toujours aussi bluffant et qui ouvrent le champ des possibles, notamment sur des objets en mouvement.

    Un Village des agences qui grandit

    Initié il y a deux ans, le Village des agences est passé cette année de 10 à 30 agences qui rivalisent de créativité en matière de stand. Pourquoi être exposant quand on est une agence ?  » Les plus grosses agences sont désormais présentes, difficile du coup pour nous de ne pas être là. Nos clients qui sont visiteurs ne comprendraient pas de ne pas nous y voir. » nous commente une directrice présente lors de l’événement. Des agences qui comme le reste des exposants se félicitent des outils mis à disposition par l’organisateur pour assurer la « traçabilité » des visiteurs comme l’application Weyou Analytics.

    Préempter une position européenne

    Avec pour base-line « The european trade show for Mice and Events » Heavent Meetings affiche clairement la couleur. Et cette année, ce sont les grands prix qui se sont vus rebaptisés Heavent Awards, revendiquant 32 dossiers de candidatures d’agences européennes sur les 120 dossiers reçus. De quoi marcher sur les plate-bandes sur des prix EuBea organisés par l’italien ADC Group, un événement européen dès l’origine. Selon Lévénement, partenaire des deux manifestations, les EuBea Awards vont se repositionner à l’échelle internationale, laissant ainsi la voie à Heavent Cannes sur le marché européen.

    A quand des prix en fonction des budgets ?

    Fort bien organisés et animés, les Heavent Awards ont fait le plein dans l’auditorium Louis Lumière du Palais de Festivals avec quelques 1 000 invités. Pour marquer son nouvel ancrage européen, la manifestation a notamment récompensée des agences italienne, norvégienne et marocaine. Reste toujours la problématique commune à ces remise de prix portant sur la compétition dans une même catégorie d’événements aux budgets très disparates. Difficile en effet de mettre en parallèle des manifestations réalisées dans un budget très contraint, comme il est coutume de dire pudiquement, et des événements propriétaires de grandes marques qui peuvent se payer le luxe d’investir des millions et d’être déficitaires.

    Les conférences, partie congrue du salon

    Toujours en termes de contenus, si les conférences sont un levier d’audiences important pour le salon parisien, le principe des rendez-vous programmés ne joue pas en faveur d’une valorisation des prises de paroles à Cannes. Les 3 conférences organisées et animées par Lionel Malard ont pourtant été largement suivies, bien que bénéficiant d’un espace sous-dimensionné et mal équipé. A voir donc dans quelles conditions l’organisateur maintiendra un programme de conférences sur ses prochaines éditions.

    • Laurence Rousseau

      directrice de la rédaction

      Aux commandes de la marque Meet In depuis 2000, Laurence poursuit l'analyse de l'univers de la rencontre événementielle pour lui donner sa juste résonance médiatique.

    • Voir les commentaires (0)

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Ads

    Vous Aimerez Aussi

    médecins en congrès

    MedTech, la nouvelle charte qui régit les congrès médicaux

    Depuis le 1er janvier 2018, le nouveau code d’éthique professionnel MedTech Europe régie tous ...

    Team Sagarmatha

    Nouvelle team à la tête de Sagarmatha

    Sagarmatha annonce la réorganisation de son top management, à la suite du départ de ...

    En chiffres

    Les données (déclaratives) de la fréquentation des grands salons de la rentrée de septembre ...

    ABONNEZ-VOUS À

    NOTRE NEWSLETTER

    Nom

    Prénom

    Fonction

    Secteur

    Pays

    Email

    Merci, votre inscription a bien été prise en compte.

    ABONNEZ-VOUS À

    NOTRE NEWSLETTER

    Nom

    Prénom

    Fonction

    Secteur

    Pays

    Email

    Merci, votre inscription a bien été prise en compte.

    ABONNEZ-VOUS À

    NOTRE NEWSLETTER

    Nom

    Prénom

    Fonction

    Secteur

    Pays

    Email

    Merci, votre inscription a bien été prise en compte.