JO : Paris met le sport en Seine

    piste d'athlétisme

    Succès populaire pour la Journée mondiale de l’Olympisme organisé par Ubi bene pour la Mairie de Paris. Un bon point pour la Capitale en vue de l’attribution des JO 2024. 

    À l’occasion de la Journée mondiale de l’Olympisme, qui comme son nom ne l’indique pas s’est déroulée sur deux jours (les 23 et 24 juin), Paris avait prévu de marquer les esprits. Pour l’occasion, la Capitale et son agence Ubi Bene, conceptrice et organisatrice du dispositif événementiel, avaient décidé de mettre le sport en Seine. En termes d’image et de communication, le coup était parfait. D’abord à travers la mise en scène spectaculaire des disciplines olympiques sur l’eau et sur les quais entre le Pont Marie et le Pont Alexandre III, auprès duquel était disposé l’élément fort du dispositif : la fameuse piste d’athlétisme flottante.

    De grands sportifs et un président

    Au-delà de la mise en scène, Paris a également profité d’une météo plus que clémente, favorisant l’afflux de visiteurs, notamment dès le vendredi matin, des scolaires venus en nombre s’initier aux nombreuses disciplines représentées et, plus les plus chanceux de croiser quelques champions comme le recordman du monde saut à la perche Renaud Lavillenie ou encore (voire surtout) Teddy Riner, l’octuple champion du monde de Judo. Cerise sur le gâteau, la ville a reçu la visite du Président de la République le samedi en fin de journée. Lequel ne s’est pas contenté de prendre la pose mais a donné de sa personne en s’essayant au tennis handisport et à la boxe. Plus qu’il n’en faut pour produire une belle image !

    Un rassemblement populaire

    Mais là n’était pas la seule ambition de Paris. Dans un contexte tendu, où la menace terroriste reste à son plus haut niveau, il s’agissait pour la ville de démontrer sa capacité à organiser sans accros des grands rassemblements de foule et à entretenir la ferveur populaire autour des Jeux quel que soit le contexte. Avec 1,2 million de visiteurs en deux jours, il n’y a plus trop de doute sur le sujet. Reste à espérer que l’ampleur et l’impact du dispositif, comparé à ceux de Los Angeles, ne soient pas une fois encore perçus comme une forme d’arrogance !

    • Valéry Pothain

      Journaliste

      Journaliste spécialiste des stratégies de marque et des médias, Valéry observe et analyse le secteur de l'événement depuis 1995.

    • Voir les commentaires (0)

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Ads

    Vous Aimerez Aussi

    Fauchon L'Hôtel

    Les codes de la marque Fauchon se décline avec un premier hôtel

    Ouvert le 1er septembre, Fauchon L’Hôtel s’inscrit dans la tradition gourmande et pétillante qui ...

    speaker devant foule

    Chaïkana veut redonner le pouvoir à la parole

    Chaïkana, agence spécialisée dans les événements de com’ interne, lance son offre Leaders Voice ...

    intérieur du cloitre

    On a visité le couvent des Jacobins de Rennes

    A 8 mois de son inauguration, le futur centre des congrès de Rennes Métropole ...

    ABONNEZ-VOUS À

    NOTRE NEWSLETTER

    Nom

    Prénom

    Fonction

    Secteur

    Pays

    Email

    Merci, votre inscription a bien été prise en compte.

    ABONNEZ-VOUS À

    NOTRE NEWSLETTER

    Nom

    Prénom

    Fonction

    Secteur

    Pays

    Email

    Merci, votre inscription a bien été prise en compte.

    ABONNEZ-VOUS À

    NOTRE NEWSLETTER

    Nom

    Prénom

    Fonction

    Secteur

    Pays

    Email

    Merci, votre inscription a bien été prise en compte.