Oscars, VivaTech, Mobile World Congress… Le bout du tunnel pour les grands events ?

     

    La cérémonie des Oscars qui s’est tenue le 25 avril à Los Angeles a ouvert le bal des événements au format hybride qui vont marquer la reprise de l’activité événementielle. Petit tour d’horizon des events à suivre avec attention. 

    On l’attend depuis des mois et le début de la crise sanitaire. Cette reprise de l’activité événementielle avec des formats hybrides ou présentiels – accompagnés bien sûr de protocoles sanitaires ad-hoc – qui nous fera renouer avec le pouvoir et le plaisir de la rencontre. Et bonne nouvelle, de récentes annonces sont venues dégager l’horizon des grands events internationaux.

    Hollywood retrouve son red carpet

    La première bonne nouvelle nous vient d’outre-Atlantique et de Los Angeles puisque l’industrie cinématographique US s’est réuni – en phygital- à l’occasion de la 93e cérémonie des Oscars. On nous l’annonçait mémorable, avec moult personnalités du 7e art et un « aéropage de stars » sur tapis rouge. Le 25 avril au soir, la gare Union Station fut donc le théâtre inédit de l’événement phare de l’industrie du cinéma US. Le Dolby Theatre qui accueille habituellement l’événement, recevait quant à lui des performances artistiques animant à distance la cérémonie. Pour les artistes bloqués notamment en Europe en raison des restrictions sanitaires, les organisateurs avaient mis en  place des sites annexes en Grande-Bretagne et en France. Le réalisateur Steven Soderbergh, aux manettes de la réalisation de ce dispositif phygital, nous annonçait des Oscars ressemblant à un film et pas à un spectacle télévisé. Alors certes, les stars – non masquées – étaient bel et bien présentes sur le tapis rouge et dans la très belle salle Art déco aménagée pour l’occasion, mais le rythme n’était pas forcément au rendez-vous. Et plus inquiétant pour l’industrie cinématographique américaine, le public a fait largement l’impasse sur la retransmission de l’événement avec une audience en chute de 58% vs l’édition 2020. La fermeture des salles obscures en raison de la pandémie et la sélection qui a primé des films peu connus du grand public expliquant pour partie cette désaffection. 

    Vivatech annonce les contours de son édition phygitale

    En Europe, où la situation sanitaire et la vaccination s’apprécient diversement, c’est du côté de Paris et de Barcelone que l’on portera son attention. Tout d’abord avec VivaTechnology qui fait son retour à la Porte de Versailles du 16 au 19 juin, après une édition 2020 annulée. Lors de la présentation à la presse de l’événement, le président du conseil de surveillance de Publicis Groupe Maurice Lévy a tenu à préciser que « VivaTech ne sera pas un événement test, mais un événement pilote qui mettra en action tous les moyens innovants pour offrir un environnement sain et sécurisé aux visiteurs d’une réunion internationale digne de ce nom ». Pensé en phygital, le rendez-vous de la Tech européenne ambitionne de réunir le meilleur du rendez-vous physique et la puissance du digital pour mettre en scène les 3 piliers de la manifestation : inspiration, business et innovation. On nous annonce notamment 3 chaines des TV dédiées aux 3 salles de conférence, un outil de matchmaking, 500 innovations modélisées en 3D avec une expérience immersive. Par ailleurs, l’événement tissera son fil en dehors de nos frontières avec 3 multiplex produit depuis l’Asie du Sud-Est, l’Afrique et l’Amérique du Nord. Afin de s’adapter aux contraintes sanitaires, VivaTech se tiendra comme à l’accoutumé dans le Pavillon 1 mais sur une surface réduite de moitié. Les billets seront accessibles non plus pour toute la durée de l’événement mais à la journée, et une journée supplémentaire a été ajouté au calendrier 2021. Une édition au format ramassé et à l’intimité plus grande donc, avec un fort volet digital. 

    Un Mobile World Congress maintenu en phygital malgré tout

    Autre événement à suivre tout particulièrement, le prochain Mobile World Congress (MWC) prévu avec un volet présentiel adapté à la Fira de Barcelone, du 28 juin au 1er juin. Google, Sony, Nokia et Ericsson seront absents de cette édition qui en temps normal accueille plus de 100 000 participants. Cette année, le Mobile World Congress recevra en 2 fois moins, avec une jauge plafonnée à 50 000 personnes. Organisateur de l’événement, le GSMA ont donc maintenus l’événement tant attendu par le secteur des technologies mobiles, et ce malgré la défection de plusieurs « géants ». Il est vrai qu’après une année 2020 sans Mobile World Congress, il aurait été stratégiquement risqué pour la manifestation leader d’une industrie en forte croissance de ne pas se dérouler une seconde année de suite. Pour pallier la baisse prévisible de visiteurs étrangers, le GSMA souhaite séduire davantage de visiteurs espagnols. Quoiqu’il en soit, un second MWC est d’ores et déjà annoncé en février 2022. 

    Rendez-vous le 6 juillet pour le Festival de Cannes 

    Après une « mini-édition » coincée entre deux confinements en 2020, le Festival international du film de Cannes devrait retrouver cette année des contours plus traditionnels bien qu’adaptés aux protocoles sanitaires. Programmé du 6 au 17 juillet, donc en début d’activité touristique pour la cité balnéaire, le festival entend bien renouer avec son parterre de célébrités mais aussi avec le business, au travers notamment de son traditionnel Marché du Film. Cette année, ce dernier organise des « Pré-Cannes Screenings » à la fin mai, soit 4 jours de projections en ligne, sur une plateforme qui proposera exclusivement les stands virtuels des sociétés de ventes et des salles de projections en streaming. Autre nouveauté à suivre avec les 12 engagements de la manifestations en matière d’éco-conception et de développement durable, des engagements pilotés par le cabinet conseil Green Evénements. Ceux-ci porteront notamment sur l’utilisation d’une flotte de voitures officielles majoritairement électriques ou hybrides, la baisse de 50% des impressions papier ou encore du volume de tapis rouge utilisé et la suppression totale des bouteilles d’eau en plastique. Au programme également, une contribution environnementale des festivaliers de 20€ HT pour compenser l’empreinte de leur voyage et hébergement.

     

    • Laurence Rousseau

      directrice de la rédaction

      Aux commandes de la marque Meet In depuis 2000, Laurence poursuit l'analyse de l'univers de la rencontre événementielle pour lui donner sa juste résonance médiatique.

    • Voir les commentaires (0)

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Ads

    Vous Aimerez Aussi

    ABONNEZ-VOUS À

    NOTRE NEWSLETTER

    Nom

    Prénom

    Fonction

    Secteur

    Pays

    Email

    Merci, votre inscription a bien été prise en compte.

    ABONNEZ-VOUS À

    NOTRE NEWSLETTER

    Nom

    Prénom

    Fonction

    Secteur

    Pays

    Email

    Merci, votre inscription a bien été prise en compte.