Plan de sauvegarde : ce que proposent les instances représentatives de la filière événementielle

     

    Faisant suite à l’allocution d’Emmanuel Macron du 13 avril et dans le contexte de préparation du plan de déconfinement, les principaux instances représentatives viennent de communiquer leur plan de sauvegarde de l’activité. Un plan avec des mesures concrètes soumises au gouvernement et à mettre en place dès maintenant.

    Chaque jour sans activité creuse le moral et les finances des professionnels de l’événement. A date, ce sont déjà 15 milliards de retombées économiques qui sont parties en fumée depuis le début de la crise du Covid-19, d’après des données UNIMEV. Le gouvernement s’étant montré soucieux de la situation économique de la filière depuis le début de la crise, les représentants de l’Etat et des principales instances de la filière se sont rencontrés afin de discuter de manière collaborative d’un plan de sauvegarde de l’activité. Il en ressort un communiqué co-signé ce jour par Coésio (destinations francophones de congrès), Créalians (design de stands et prestataires), France Congrès et Evénements (destinations de congrès & événements), LEVENEMENT (agences événementielles), Synpase (prestataires audiovisuels), Traiteurs de France (traiteurs organisateurs de réceptions) et UNIMEV (gestionnaires de sites, organisateurs d’événements et prestataires) demandant prioritairement les points suivants :

    • L’exonération de la totalité des charges sociales patronales jusqu’en décembre 2021. 
    •  L’exonération de la CET (CVAE et CFE) pour les entreprises du secteur événementiel pour les années 2020 et 2021 en compensant la part des collectivités territoriales. 
    • Le report complémentaire des échéances d’emprunts. 
    • La transformation du Prêt Garanti par l’État en crédit longue durée sectoriel, remboursable sur 8 ans, avec différé d’amortissement de 24 mois. 
    • La prolongation de 18 mois du dispositif actuel d’activité partielle.
    • L’exonération de loyers pour les Etablissements recevant du public pour des événements types foires, salons, congrès… sous contrat avec l’Etat.

    Un plan conçu pour accompagner les entreprises de la filière pendant 24 mois. Sur le volet social, les associations demandent par ailleurs :

    • Le maintien des indemnités mensuelles pour les travailleurs indépendants. 
    • Le fonds d’investissement lié à la sécurité sanitaire pour l’accueil du public, …

    Des mesures pensées sur le modèle de celles prodiguées pour l’industrie touristique et qui s’inscrivent sur la durée. L’ensemble du collectif se tient à la disposition du gouvernement pour avancer sur ce sujet dans les tout prochains jours.

     

    • Laurence Rousseau

      directrice de la rédaction

      Aux commandes de la marque Meet In depuis 2000, Laurence poursuit l'analyse de l'univers de la rencontre événementielle pour lui donner sa juste résonance médiatique.

    • Voir les commentaires (0)

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Ads

    Vous Aimerez Aussi

    Trend Book Automne-Hiver

    Au sommaire du Trend Book Automne-Hiver 2018

    Le Trend Book Automne-Hiver vient de paraître. Au sommaire de ce nouveau cahier de ...

    Les Coqs en Pâte ouvrent Pandore, un Escape game en physique

      Le spécialiste de la gamification Les Coqs en Pâte inaugure son premier site d’Escape ...

    ABONNEZ-VOUS À

    NOTRE NEWSLETTER

    Nom

    Prénom

    Fonction

    Secteur

    Pays

    Email

    Merci, votre inscription a bien été prise en compte.

    ABONNEZ-VOUS À

    NOTRE NEWSLETTER

    Nom

    Prénom

    Fonction

    Secteur

    Pays

    Email

    Merci, votre inscription a bien été prise en compte.