Revenge Meeting x Positive Thinking

    Samedi 19 septembre, Théâtre des Champs-Elysées. Une salle pleine (à 60% de sa capacité) applaudit à tout rompre interprètes, chœur, chef d’orchestre et musiciens pour la dernière représentation du Messie d’Haendel. Au balcon, l’imposante stature de son metteur en scène Bob Wilson se dresse pour saluer un public ému. L’homme de l’art qui a conçu cette machine à rêves l’est visiblement tout autant.

    Tous émus par la magie du moment, malgré les masques et la distanciation physique. Tous bien présents et conscients de vivre la reprise d’une saison musicale inédite. Un moment qui sonne comme une revanche sur ces trop nombreux mois sans spectacles et sans émotions positives en live.

    Ce moment de grâce n’était pas seulement divin, malgré le sujet de la représentation. Non, cette magie fut le résultat d’une alchimie entre des artistes de renom et une équipe technique sachant relever des défis avec professionnalisme. Cette même maîtrise anime des milliers de freelances, d’agences, de prestataires, de donneurs d’ordre de l’événementiel. Puisqu’il semblerait qu’il faille le rappeler, alors rappelons-le. Nous ne parlons pas ici d’événements improvisés et non cadrés mais bel et bien d’événements affaire d’experts.

    Il est donc temps que nous soyons animés du même sentiment de revanche sur ce virus que nous ne maitrisons pas, sans nous départir de la prudence de circonstance et du sens des responsabilités. Evidemment. Et qu’à l’instar du #RevengeBuying avéré au lendemain du déconfinement de certains consommateurs, nous militions pour un #RevengeMeeting ou #RevengeAdvertising et retrouvions le plaisir de consommer des événements. Dans l’immédiat, cela ne sauvera peut-être pas une industrie unanimement rangée derrière le hashtag #AlerteRouge la semaine dernière. A tout le moins, celle-ci se sentira un peu moins oubliée. Et renouer avec les expériences collectives sur lesquelles se fondent le monde de l’événementiel et du spectacle s’avèrera être une excellente thérapie contre nos angoisses et frustrations présentes. Revenge thinking…

    • Laurence Rousseau

      directrice de la rédaction

      Aux commandes de la marque Meet In depuis 2000, Laurence poursuit l'analyse de l'univers de la rencontre événementielle pour lui donner sa juste résonance médiatique.

    • Voir les commentaires (0)

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Ads

    Vous Aimerez Aussi

    Ubi Bene réanime Paris avec deux événements

      L’agence Ubi Bene participe la réappropriation de l’espace public parisien avec deux opérations ...

    ABONNEZ-VOUS À

    NOTRE NEWSLETTER

    Nom

    Prénom

    Fonction

    Secteur

    Pays

    Email

    Merci, votre inscription a bien été prise en compte.

    ABONNEZ-VOUS À

    NOTRE NEWSLETTER

    Nom

    Prénom

    Fonction

    Secteur

    Pays

    Email

    Merci, votre inscription a bien été prise en compte.